Colloque à Alger sur « Le Maghreb et les mutations régionales »

(APS) mercredi 15 janvier 2014

colloque algerALGER- L’Institut militaire de documentation, d’évaluation et de prospective (IMDEP) relevant du ministère de la Défense nationale a organisé mercredi à Alger un colloque intitulé « Le Maghreb et les mutations régionales : quelle coordination pour faire face aux nouveaux défis », avec la participation de plusieurs experts et enseignants universitaires en sciences politiques.

A l’ouverture du colloque, le chef du département Emploi-Préparation de l’Etat major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général major Chérif Zerrad, a prononcé une allocution au nom du Général de corps d’armée, Ahmed Gaid Salah, Vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état major de l’ANP, lors de laquelle il a affirmé que ce colloque constituait « une occasion pour passer en revue les principales mesures susceptibles de donner un nouveau souffle aux initiatives de complémentarité et de coordination maghrébines en vue de faire face aux nouveaux défis ».

Le Général major Zerrad a affirmé que le Maghreb « ne peut rester à l’abri des mutations que connaît le monde », soulignant que cet espace scientifique constitue « une occasion qui est à même de mettre la lumière sur les principales mutations survenues à différents niveaux ».

Cette rencontre « évoquera des problématiques importantes relatives à la situation du Maghreb et sa capacité à faire face aux tiraillements que connaît la région dans un climat plein de paradoxes », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le directeur de l’IMDEP, le général Berkani Bachir a indiqué que ce colloque « revêt une importance primordiale et s’inscrit dans le cadre des missions assignées à l’institut qui est chargé d’examiner et d’analyser la situation géopolitique de l’Algérie et de son voisinage et d’évaluer les développements survenus à tous les niveaux ».

Les participants à ce colloque présenteront « une analyse globale de la situation prévalant dans la région à travers l’examen des mutations survenues sur la scène internationale », outre l’examen de la réalité de la complémentarité et de l’intégration entre les pays maghrébins ».

Le conseiller à la présidence de la république, M. Mohamed Kamel Rezzag Bara a affirmé qu’à l’approche du 25ème anniversaire de la création de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) (17 février 1989), « la contribution » de l’Algérie à cet espace consiste à « rester attachée à la forte volonté des peuples maghrébins à la complémentarité, à la solidarité et à l’intégration, tout en respectant les spécificités de chaque peuple ».

Le colloque, d’une journée, se déroule en trois ateliers sur « les mutations politiques au Maghreb Arabe : dynamiques des changements et leur évolution », « les processus économiques au Maghreb » et « les défis sécuritaires et les politiques de régulation ».

Les commentaires sont fermés